Home > News > HBM : risques et opportunités

 

HBM : risques et opportunités

A Saint-Josse, les HBM (Habitations à bon marché) gèrent quelque 800 logements sociaux ou assimilés. Si on ajoute les 400 logements gérés par la commune elle-même, on totalise pas moins de 1200 logements à loyer accessible sur notre petit km2.

C’est un vrai record, en comparaison avec beaucoup d’autres communes. On l’a déjà indiqué, la priorité de la commune est aujourd’hui d’améliorer la qualité des logements plutôt que d’augmenter encore ce patrimoine.

Dans cette logique, les financements apportés par BELIRIS représentent une extraordinaire opportunité pour les HBM et pour leurs locataires, présents et à venir. En effet, certains logements situés dans des bâtiments vétustes risquent ne plus pouvoir être loués si on ne trouve pas les financements pour les
rénover et les mettre aux normes. Qui dit rénovation, dit travaux et donc, bien entendu, une période pendant laquelle les bâtiments sont inoccupés. Les projets de rénovation ont causé quelques inquiétudes auprès des familles concernées.

Voici le détail de l’opération, en quelques chiffres :
La démolition/reconstruction de l’immeuble de la rue Musin 3-5 nécessitera le déplacement de 32 ménages dans un délai de +/- 1 an.
La rénovation des bâtiments des rues Linné 95 et Plantes 94-96 nécessitera pareillement le déplacement de 43 ménages et ce dans le même délai.

A ce jour, les HBM ont à leur disposition 40 logements qui sont en cours de rénovation et qui seront proposés dans les prochains mois aux premiers ménages concernés. Il va de soi que d’autres logements se libéreront en cours d’année et que ceux-là feront également l’objet de rénovations et de propositions pour les occupants.

Les HBM organisent la communication
auprès des personnes par le biais d’assemblées générales de locataires, et aussi de manière individuelle par le biais de leur service social (pour l’aide à l’obtention des ADIL, l’aide administrative à la sortie des lieux, l’aide à la constitution de garanties locatives, etc.).
Grâce à cela, les HBM espèrent que les inquiétudes et questionnements de leurs locataires seront rapidement levés.

Une chose est sûre, la SISP (Société immobilière de service public) s’engage à tout mettre en oeuvre pour répondre à son obligation morale de reloger l’ensemble des locataires concernés, et ce, prioritairement au sein du patrimoine tennoodois.

HBM

Rue Amédée Lynen 21
T 02 217 95 57
info@hbm.irisnet.be